Dans les FOCUS, nous présentons précisément l’une des propositions de la liste “Saint-Maur en commun”. Aujourd’hui :

S’engager avec force pour une école de l’émancipation 

Dans une société où les connaissances et la créativité jouent un rôle de plus en plus important, l’investissement dans le développement de chaque enfant doit être une priorité des politiques municipales ! C’est pourquoi nous voulons faire de Saint-Maur :

– Une ville solidaire dès le plus jeune âge, en créant les conditions d’un droit effectif à l’éducation pour tou-te-s 

  • Tarification réellement sociale, pouvant aller jusqu’à la gratuité, pour la restauration scolaire, le centre de loisirs, le périscolaire, l’accompagnement aux devoirs…
  • Distribution gratuite des fournitures scolaires pour la rentrée dans les écoles primaires et maternelles
  • Financement municipal des spectacles et des activités culturelles des classes de primaire et de maternelle
  • Soutien à l’activité des enseignant-e-s au travers d’aides aux projets éducatifs des écoles / classes
  • Pérennisation des contrats des animateurs du périscolaire pour stabiliser le travail des équipes éducatives des écoles de notre ville
  • Identification de locaux adaptés pour les activités du périscolaire
  • Garantie de conditions d’accueil adaptées en milieu scolaire pour les enfants en situation de handicap : formation des personnels, adaptation des locaux…
  • Reconstruction de l’école Les Chalets et action auprès de l’Education nationale pour y bénéficier des conditions du réseau éducation prioritaire (REP) : prime pour fidéliser les enseignant-e-s, travail en petit groupe, recours au dispositif plus de maîtres que de classe

– Une ville agissant concrètement pour la transition écologique 

  • 50% de produits bio (origine France) et 30% de produits d’origine régionale dans les restaurants scolaires
  • Isolation thermique des écoles avec des matériaux biosourcés et renforcement de leur autonomie énergétique (panneaux solaires) 
  • Ateliers pédagogiques de jardinage et d’éducation à la biodiversité dans les écoles

– Une ville incitant aux mobilités douces et assurant la sécurité de nos enfants

  • Création de lignes de « pédibus » (ramassage scolaire à pied) pour accompagner les enfants à l’école sans véhicule
  • Développement des zones 30 km/h à proximité des écoles
  • Renforcement de la présence d’agents municipaux sur le terrain pour les entrées / sorties d’écoles

– Une ville résolument engagée pour la promotion des droits

  • Elaboration d’un schéma directeur de la petite enfance : 300 places de crèches créées pendant la mandature (gestion municipale et/ou associative privilégiée), aide à l’installation des assistantes maternelles…
  • Soutien à la mise en place d’une pédagogie égalitaire dans les crèches, dans les écoles et dans le périscolairepour lutter contre le sexisme et les discriminations