Dans les FOCUS, nous présentons précisément l’une des propositions de la liste “Saint-Maur en commun”. Aujourd’hui :

Faire de la mairie un employeur exemplaire

Le programme de la liste « Saint-Maur en commun » propose de mettre enfin la solidarité, l’égalité des droits, la justice sociale, ainsi que la transition écologique et démocratique au cœur de l’action publique locale. A ce titre, nous entendons que la mairie soit un employeur exemplaire et agisse en cohérence avec les valeurs que nous portons.

  • Pour l’amélioration du pouvoir d’achat actuel des agents, nous proposons de :
    • fournir aux employés municipaux 20 tickets restaurant par mois
    • étudier en parallèle la possibilité de mettre en place des tarifs négociés avec certains restaurateurs
    • respecter réellement l’égalité salariale femmes-hommes et agir contre les agissements sexistes
    • supprimer les effets du jour de carence
  • Pour lutter contre la précarité des agents, nous proposons de :
    • limiter drastiquement le recours aux CDD
    • mettre fin aux pratiques de recours à de l’auto-entreprenariat contraint 
    • mettre en place un plan pluriannuel de titularisation des agents qui y sont éligibles
    • pérenniser les contrats des animateurs du périscolaire pour stabiliser le travail des équipes éducatives des écoles de notre ville
  • Pour ce qui concerne les effectifs municipaux, nous entendons :
    • Remplacer les départs en retraite, les congés maternité et les arrêts maladie prolongés
    • Renforcer les effectifs de certains services municipaux existants : ASVP, personnel d’accueil au public, CCAS…
    • Développer de nouveaux services publics municipaux : création d’un point mairie dans les maisons des associations et des services publics que nous souhaitons créer dans chaque quartier, d’un guichet unique d’accès aux droits et de postes de médiateurs, d’une permanence municipale d’accès aux services numériques, d’un centre municipal de santé à La Pie, d’un service public pour la transition écologique et la rénovation énergétique, de crèches municipales…
  • Pour ce qui concerne les conditions de travail, le bien-être et la sécurité des agents municipaux, nous entendons :
    • Renforcer la représentation des agents municipaux dans les instances paritaires pour que ces sujets soient bien pris en compte dans chaque décision municipale
    • Lancer une démarche participative sur la qualité de vie au travail permettant de co-construire avec les agents un plan d’actions permettant de traiter les « irritants »
    • Mettre à disposition des salles de détente partout où les locaux municipaux le permettent
    • Adapter l’ergonomie des postes de travail en lien avec les instances représentatives du personnel mais aussi tenir compte au mieux des restrictions médicales éventuelles des agents municipaux
    • Généraliser les formations aux premiers secours, notamment pour les agents en contacts avec le public
  • Pour ce qui concerne l’exercice du droit syndical et du dialogue social, nous nous engageons à :
    • Mettre le dialogue social au cœur de notre action
    • Associer le personnel communal à l’élaboration et à l’amélioration du projet de service
    • Veiller au respect du droit syndical (notamment pour ce qui concerne l’affichage syndical)
    • Rencontrer l’ensemble des organisations syndicales représentatives au moins une fois par mois
    • Lutter contre les discriminations, quelles qu’elles soient, en cohérence avec la vision de la société que nous défendons
  • Pour ce qui concerne le logement, nous prévoyons plusieurs mesures qui permettront aux agents municipaux de se loger plus facilement dans notre ville ; telles que :
    • Lancement d’un plan de rattrapage en logement social sans densification de l’habitat (réhabilitation des logements vacants privilégiée)
    • Candidature de la ville pour l’encadrement des loyers
    • Création d’un OFS (Organisme Foncier Solidaire) permettant de faciliter l’accès à la propriété en baissant de 50% le prix des logements en dissociant le foncier du bâti
    • Mise en place d’une « Charte promoteurs » imposant aux promoteurs des prix de sortie encadrés et priorisant les habitants de la ville dans l’accession à la propriété